Menu

Combien coûte un avocat et quels sont les honoraires que je dois payer ?

Souvent, il s'agit de la question qui intervient à l'issue du rendez-vous : quel est le coût de votre intervention ? Le premier rendez-vous est-il payant ? 

En fait, il s'agit  de la question essentielle pour la majorité des justiciables.

Y a-t-il un tarif ? Y a-t-il un barême officiel ou officieux ?

honoraires avocat

Il convient de rappeler des principes.

Il n'y a pas de barêmes puisqu'ils sont illégaux. De la même façon les comparatifs d'avocats sont illégaux. L'arrêt de la Cour d'appel de PARIS en date du 18 décembre 2015 a rappelé que l'article 10.2 du réglement intérieur national prohibe toute mention comparative dans la publicité personnelle des avocats.

Les comparaisons ne sont pas raison car il ne s'agit pas de vendre des produits qu'on pourrait trouver chez n'importe quel détaillant du coin.L'avocat n'est pas un détaillant d'un produit juridique mais le créateur d'une prestation juridique qui sera différente dans ses modalités d'un avocat à l'autre.

Comme les constructeurs automobiles qui fabriquent des voitures dont la finalité est de permettre la circulation sur route, pour autant leurs modèles de véhicules, sont différents, leurs garanties aussi.L'avocat est un constructeur du droit car lorsqu'il est chargé d'un divorce, il obtiendra le prononcé du divorce, mais ce sont les conditions de ce divorce qui seront différentes selon la compétence de l'avocat.C'est au regard de ce résultat qu'il convient d'apprécier le prix de l'avocat et ce que le client acceptera de payer.

Contactez-moi

honoraires avocat

Deux modalités de rémunération d’un avocat : l’aide juridictionnelle  ou les honoraires libres.

Une troisième possibilité existe lorsque l’aide juridictionnelle n’est que partielle.

Par ailleurs, devant le tribunal de Grande instance, jusqu’au mois d’août 2015, aux honoraires et frais s’ajoutaient les frais de postulation, hérités de la fusion de la profession d’avoués près des tribunaux de grande instance avec celle des avocats par la loi no 71-1130 du 31 décembre 1971.

Désormais, le tarif devant le tribunal de Grande instance fait l’objet d’un accord entre l’avocat et son client à l'occasion de la convention d'honoraires.

L'appréciation de la rémunération de l'avocat est déterminante dans le choix d'un avocat mais pas suffisante. Me Philippe GONET  entend respecter la déontologie de l'avocat sur la modération des honoraires et les frais facturés au client.

Contactez-moi

Consultez également :